Comment se libérer de la peur de ne pas être à la hauteur ?

En tant que maman on ressent une si grande pression ! On essaie d’appliquer les nombreuses recommandations et on s’en veut de ne pas toujours y parvenir mais surtout on a peur de de ne pas répondre adéquatement aux  besoins de notre enfant ! Peur de nuire à son épanouissement, à son estime et à son bonheur futur. Cette peur influence nos choix et nos décisions. Elle nourrit le doute en soi et le sentiment de ne pas être assez. Elle étouffe notre intuition et mine notre confiance.

Alors comment se libérer de cette peur ?

La première étape serait sans doute de confronter cette peur de commettre une faute irréparable envers notre enfant ! Est-elle fondée ? Agissons-nous dans le but de causer du tort à notre enfant?  Et si nous prenions un recul ?

Certaines recommandations peuvent finir par nous faire croire que si nous faisons différemment les choses que notre enfant en subira de graves conséquences. Est-ce vraiment le cas?

Il suffit de parler à des parents d’enfants plus vieux pour réaliser que malgré le fait qu’ils  n’ont pas été parfaits et qu’ils n’aient pas toujours appliqué les recommandations des experts, leurs enfants sont équilibrés, heureux et imparfaits!

Oui dans un monde idéal nous serions conscientes de nos propres blessures d’enfance et nous chercherions à les guérir. Nous arriverions à être totalement présentes aux besoins de notre enfant et nous parviendrions toujours à y répondre adéquatement.

Dans ce monde idéal nous aurions une excellente gestion de nos émotions. Nous serions un modèle pour notre enfant en mangeant santé, en faisant de l’activité physique, en se réalisant dans notre vie professionnelle, en faisant preuve de positivisme, en faisant du bénévolat, en pratiquant la gratitude et bien plus…

Et dans la réalité, nous faisons de notre mieux avec qui nous sommes…

Il est temps que le discours change envers les mères et que l’unicité de chacune soit prise en considération ! Il n’y aura jamais de recette parfaite et universelle. Ce qui nous motive et nous inspire en tant que maman est en lien avec l’être unique que nous sommes !

Une mère n’est pas totalement responsable de ce que deviendra son enfant… Les enfants naissent avec un tempérament et ils interprètent les situations selon ce tempérament. Les enfants sont des personnes intelligentes et complexes.  Ils auront une vie bien à eux basée sur leur personnalité qui s’est forgée grâce à leur famille, leur environnement, leur vision de la vie, leurs expériences, leurs amitiés, leurs talents, leurs limites et leurs choix. Il est difficile de prédire comment notre enfant se développera et comment il percevra la vie… Chaque enfant est unique comme l’est chaque relation mère-enfant.

Attention, c’est propos ne sont pas un encouragement à la déresponsabilisation ! Notre rôle est de répondre aux besoins de notre enfant et de l’accompagner dans son développement. C’est à nous d’identifier les situations à améliorer et à trouver une solution. C’est dans la façon que nous assumons notre rôle que se manifeste notre personnalité et notre liberté de choisir !

Face à toutes ces recommandations et expertises, ce qui compte le plus est de trouver ce qui nous convient à nous, à notre conjoint et à notre enfant. Bien que cela semble évident il n’est pas toujours simple de partir de l’intérieur de soi et de ne pas se laisser déstabiliser par l’extérieur.

L’idée n’est pas de rejeter les conseils et de se fermer aux recommandations mais d’apprendre à les faire passer à travers notre filtre. Comment filtrer les recommandations et les nombreuses informations ? Posez-vous quelques questions : Est-ce que cette approche me convient ? Est-ce que cela correspond à mes valeurs? Suis-je prête à faire autrement ? En ai-je vraiment assez de cette situation qui me préoccupe ? Est-ce réaliste comme objectif? Qu’est-ce qui me motive à appliquer cette recommandation ? Quel est le point de vue de mon conjoint ? Mon enfant réagit comment ?

Rappelons-nous que  tant que nous ne sommes pas dans la violence, la négligence et la dysfonction, nous sommes des bonnes mères! Et s’il vous arrive d’avoir des comportements que vous savez nuisibles pour votre enfant, il est possible de trouver des ressources qui vous aideront à agir autrement.

Face à cette grande responsabilité il est important de se rappeler que nous sommes en apprentissage et qu’être maman est un cheminement. Heureusement nous pouvons y arriver avec de l’engagement, de la persévérance, de l’indulgence envers notre enfant et envers soi !

Isabelle Dagenais- Tous droits réservés-

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *